Le Nord connaît depuis 2017 des déficits pluviométriques importants qui ont conduit, en 2017 et 2018, à des mesures de restrictions.

L’hiver 2018-2019 a présenté un déficit pluviométrique de 20 % par rapport à la normale.

Il n’a donc pas été suffisamment pluvieux pour permettre aux nappes de revenir à leur niveau normal au début de printemps.

Ainsi, notre département enregistre, par endroit, un niveau historiquement bas et les éventuels événements pluvieux ou orageux ne sont pas de nature à améliorer rapidement la situation.

 

MESURES DE RESTRICTION À RESPECTER